Archives par mot-clé : patte d’oie

Exopeel® , Peeling phénol

Exopeel est une technique intelligente de restructuration de la peau.

exopeel
En effet avec le temps, les fibres de collagène et d’élastine se distendent et se cassent et petit à petit la peau perd de son élasticité, de sa densité et se ride profondément. Aujourd’hui plusieurs centaines de milliers de médecins, surtout des Dermatologues, ont été formés à la méthode Exopeel afin d’offrir aux femmes et aux hommes qui le souhaitent une complète régénération de la peau.

Le concept consiste en l’application d’une méthode qui va permettre à la peau de se restructurer pendant 1 semaine sous un masque de poudre jaune. Pendant cette semaine, tous les mécanismes naturels de stimulation et réparation de la peau vont être activés et l’intégralité des fibres de collagène et d’élastines présentes à la base du derme vont se régénérer.
Ainsi restructurée et renouvelée, la peau est plus dense, plus lisse et surtout plus jeune et sans tache.

L’acte se déroule au cabinet médical sous anesthésie locale ou crème anesthésiante. L’acte dure environ 1heure et vous quittez votre médecin avec un masque occlusif que vous garderez 24h. Pendant ce temps, les mouvements de votre visage seront réduits. Le lendemain, le médecin retirera le masque et appliquera une poudre régénérante que vous devrez garder 7 jours. Cette poudre, de couleur jaune, va permettre à votre peau de se restructurer en profondeur. Le retrait du masque de poudre a lieu le 7eme jour chez votre médecin.
Il faut prévoir environ 1 semaine de gène sociale avant de retrouver votre nouvelle peau toute lisse et rosée.
Cette méthode est pratiquée en France depuis 15 ans et depuis plus de 30 ans aux Etats Unis ou à travers le monde.

LECOMTE J0-J10 (6)

Traitement des rides par Acide Hyaluronique

L’acide hyaluronique est un composant présent naturellement dans le derme. Cependant, le niveau d’ acide hyaluronique diminue avec l’âge entrainant une diminution de l’élasticité de la peau et de son hydratation naturelle.

C’est donc, entre autre, la diminution de l’acide hyaluronique contenue dans le derme qui va entrainer l’apparition des rides et ridules, avec le dessèchement de la peau !

Les injections d’acide hyaluronique :

Elles placent l’acide hyaluronique sous les sillons du visage afin de les rehausser, ou bien sous les rides plus fines, afin de les estomper. L’acide hyaluronique disparait ensuite au fil du temps. La correction produite durera de 6 à 12 mois, en moyenne, voire plus pour certains, selon les produits utilisés et le type de peau.

Pour les fines ridules (joues, tour de bouche, patte d’oie) on utilisera un acide hyaluronique fluide, type Glytone2 ®.
Pour les sillons naso-géniens, les cernes et le volume des levres un acide hyaluronique plus épais sera employé, type Glytone3 ® par ex.
Enfin pour créer du volume au niveau des pommettes ou de la vallée des larmes c’est un acide hyaluronique volumateur qui sera utilisé (Voluma®, Ultradeep®, ou Glytone4® )mais aussi des produits à base d’acide polylactique(Newfill®,Sculptra®) où d’hydroxyapatite(Radiesse®)…

Le collagène pourrait lui aussi être utilisé surtout pour les fines ridules, mais sa durée de vie beaucoup moins longue est un handicap.
Aujourd’hui, il n’est plus obligatoire d’effectuer des tests d’allergie avant d’utiliser ces produits. Même les collagènes sont désormais d’origine synthétique et ne sont, en principe, plus allergisants.
Il existe des concentrations différentes suivant les produits, s’adaptant ainsi selon les types des rides ou sillons à corriger et leurs localisations .
Généralement, les traitements effectués régulièrement permettent d’obtenir des résultats de plus en plus complets et de durée de plus en plus longue.
Les produits résorbables peuvent être utilisés sur tous types de rides ou cicatrices. Pour lisser des rides superficielles, on utilisera exclusivement ceux-ci.
Il faut noter que récemment, sont apparus des produits résorbables dits “longue durée” pour corriger les sillons profonds et les volumes. Ils annoncent des durées de 1 à 2 ans.

 

Que se passe-t-il après une injection d’acide hyaluronique ?

Après une injection de comblement (que ce soit par acide hyaluronique, Newfill®,Sculptra® où Radiesse®), une rougeur d’irritation peut exister quelques heures. Dans certains cas un léger gonflement peut subsister 2 à 3 jours. Un petit “bleu” peut parfois apparaître, pour quelques jours.
Les produits résorbables donnent un résultat immédiat qui diminuera progressivement dans les mois suivants.

Quels résultats et comment les maintenir ?

Les corrections apportées par injections de produits résorbables durent en moyenne 6 à 12 mois. Leur tenue est généralement meilleure en superficie (ridules) qu’en profondeur (volumes). Cependant, des produits volumateurs spécifiques résorbables sont apparus ces dernières années. Ils offrent des résultats très intéressants durant de 1 à 2 ans.

Les tarifs :

Acide hyaluronique :
———————- 1/2 ampoule 200 € TTC
———————- 1 ampoule 360 € TTC
———————- 1/2 ampoule supplémentaire 120 € TTC

(acte soumis à  20% de TVA depuis le 1er Octobre 2012)

La Toxine Botulique ou Botox®

Le Botox® est le nom commercial de la toxine botulinique produite par le Laboratoire Allergan. Le terme Botox® est utilisé dans le langage courant car beaucoup plus simple à utiliser que “toxine botulique de type A” .

Page d’information générale sur la toxine botulique

La toxine botulique est une substance sécrétée par la bactérie du botulisme qui est une maladie généralement contractée par toxi-infection alimentaire.

Mode d’action de la toxine botulique :

La toxine botulique est une toxine qui bloque la conduction nerveuse et provoque donc à l’endroit où elle est injectée , une “paralysie” musculaire.Cette substance isolée et finement dosée permet d’avoir une action contrôlée, diminuant la contractibilité des muscles du visage.
La toxine botulique a été mise sur le marché depuis une vingtaine d’années,et a d’abord été utilisée en ophtalmologie pour traiter le strabisme, le blépharospasme et le nystagmus, et en neurologie pour combattre le torticoli spasmodique.
Les principales “marques” de toxines botuliques de type A :
-Botox®
-Vistabel®
-Bocouture®
-Dysport®
-Azzalure®

Indications du Botox® en esthétique :

En médecine esthétique, il a été découvert que de faibles quantités de cette substance peuvent, en diminuant la contraction de certains muscles particuliers du visage, réduire parfois très spectaculairement les rides d’expression associées a ce muscle.
En particulier, les zones traitées avec de bons résultats sont :
• les rides horizontales du front
• les rides verticales inter-sourcilières
• les rides de la patte d’oie aux coins des yeux

Des utilisations plus confidentielles concernent les ridules du pourtour de bouche à des doses extrèmement faibles , et également dans les cordons du platysma ou bien au niveau du menton.

Quel est le principe d’utilisation du Botox® ?

En simplifiant, on peut dire que chaque muscle possède de nombreux récepteurs aux influx nerveux qui le commandent. La toxine botulique va bloquer un certain nombre de ces récepteurs, à l’endroit ou elle est injectée. Ainsi, en quelques jours, la capacité du muscle à se contracter va diminuer voire disparaître complètement selon la dose injectée. Toutefois cet effet est toujours réversible, après quelques semaines à quelques mois, car le muscle pourra toujours récupérer progressivement des récepteurs nerveux opérationnels.
Cette réversibilité du traitement est un avantage sur le plan de la sécurité du traitement. D’un autre coté, cela oblige a répéter régulièrement le traitement pour en conserver l’effet.

Comment cela s’utilise ?

Il s’agit d’un produit injectable qui se conserve au froid en flacons stériles. La quantité de produit à injecter est très faible et doit être mesurée très précisément par le médecin qui l’emploie. Les aiguilles employées sont extrêmement fines et il n’est injecté qu’une goutte de solution à chaque piqûre, pour un total de 6 à 10 points par zone traitée.
Ceci en fait un traitement esthétique très léger et très peu contraignant.

Quels sont les résultats ?

Il n’y a pas vraiment de limite d’âge pour ces traitements.
On peut commencer à traiter les ridules entre 35 et 40 ans avec des soins légers. Le traitement est plus simple et on obtient aussi une action préventive. Les cicatrices stabilisées (notamment d’acné) peuvent se traiter chez les sujets jeunes.

Quelle est la durée d’action de la toxine botulique ?

La durée réelle d’action du produit est de 3 à 5 mois, mais on peut considérer que l’effet sur les rides va augmenter avec le nombre de séances.
En effet, les muscles traités perdent petit à petit l’habitude de se contracter. En pratique, on arrive après 3 à 4 séances à ne traiter que tous les 6 mois voire 9 a 12 mois.

Quels sont les risques et les inconvénients ?

Les risques :

Les faibles doses employées en esthétique, par rapport aux doses employées pour traiter des maladies, éliminent les effets toxiques du produit sur l’organisme.
Les risques sont plutôt ceux d’une injection faite sur ou vers un muscle qu’il ne fallait pas traiter, comme le muscle releveur de la paupière par exemple. Dans ce cas, il sera difficile voire impossible d’ouvrir entièrement cette paupière pendant quelques semaines, mais cela sera entièrement réversible.
Dans certaines cas, une diffusion d’une partie du produit, notamment en se frottant la zone injectée, peut se faire également vers des muscles non souhaités, et entraîner des diminutions de contraction. Ces effets restent très rares si le médecin est expérimenté et prudent, et s’il respecte les bonnes indications, car tous les cas ne sont pas bons à traiter.

Les inconvénients de la toxine botulique:

Ils sont passagers et en principe mineurs. Il peut s’agir de maux de tête à type de migraine (à l’inverse certains sujets migraineux sont soulagés par la toxine botulique), de gonflement des paupières (supérieures ou inférieures) surtout chez les sujets prédisposés à cela ou présentant un excès de paupière supérieure (si cet excès est important, le médecin devra en avertir le patient, ne pas le traiter et lui proposer une solution
chirurgicale).
Les bleus sont rares et légers aux points d’injection. Dans la plupart des
cas, rien ne se remarque dans l’heure qui suit le traitement.

En France l’AMM pour la toxine botulique concerne la ride du lion avec retentissement psychologique sur le patient. Injection réservée au dermatologues, ophtalmologistes et chirurgiens esthétiques.